Sur un campus virtuel CvTIC, les apprentissages s’organisent à distance via l'Internet. Les étudiants et les formateurs, tous géographiquement dispersés, se retrouvent, communiquent et apprennent en utilisant les fonctionnalités de l’Internet.

Administration

  • Secrétariat CvTIC
    Faculté des Sciences & Techniques
    123, avenue Albert Thomas
    87060 Limoges cedex
  • Ghislaine Monnier
  • Tel : +33 (0)5 55 45 73 36
  • Fax : +33 (0)5 55 45 77 77

Responsable de département



Sur notre campus, les étudiants sont organisés en groupes formant des communautés virtuelles d’apprentissage qui pratiquent le travail collaboratif, développant ainsi leur pratique des outils d’échange synchrones et asynchrones sur Internet et leur capacité au travail d’équipe via les réseaux numériques. Les communautés virtuelles forment au travail en équipe et permettent la co-formation : elles sont composées des étudiants, des assistants, des professeurs et selon les cas, d’experts et de professionnels.

La pédagogie employée

Elle vise à faire acquérir, outre des connaissances, des compétences professionnelles, puisqu’il s’agit de formations professionnelles. Une compétence professionnelle est la capacité à mettre en œuvre, en situation professionnelle, des savoirs et savoir-faire, et mobiliser des ressources diverses.
Chaque unité d’enseignement se bâtit autour d’objectifs qui sont l’acquisition de certaines compétences métiers ou de compétences plus générales (tout en incluant les savoirs sous-jacents).

Elle est une pédagogie active et de projet : c’est en faisant que l’on apprend, que l’on sollicite les ressources, que l’on élabore des solutions, surtout lorsqu’il y a projet ; c’est ainsi que l’on acquiert des compétences.

Un projet collectif a pour effet d’impliquer davantage l’apprenant, il donne un sens et une valeur sociale à cet apprentissage.


"il n’y a compétences que lorsque les ressources (savoir-faire, savoirs, comportements) sont mises en œuvre dans l’action"

[Guy le Boterf, Contruire les compétences individuelles et collectives, éditions d’organisation].


Ceci est d’autant plus vrai pour la formation à distance et en ligne qui ne peut se contenter d’une simple transmission de connaissances par l’enseignant. En effet, un cours en présentiel, même magistral, permet une certaine interaction, et la présence de l’enseignant va donner plus de sens au contenu que n’en aura un polycopié. L’interactivité en présentiel est de l’ordre du jeu d’acteur (qui porte un texte) avec gestuelle et des questions/réponses. Mais mettre un polycopié en ligne ne permet pas la même interactivité : pas de jeu d’acteur, ni de gestuelle pour faire comprendre, délai des questions/réponses (par mail en général). A distance le cours magistral mis en ligne s’apparente à de l’auto-apprentissage pour l’apprenant.

Il est donc nécessaire de mettre en œuvre une autre forme de pédagogie ou l’enseignant n’est pas seulement le transmetteur de la connaissance mais le facilitateur de l’apprentissage par l’apprenant. L’activité de l’apprenant est alors au centre du processus et cette activité demande la mise en œuvre d’autres capacités, ne serait-ce que la capacité à utiliser les moyens de communication de l’Internet ; l’apprentissage en ligne et en réseau met en œuvre des compétences techniques, manipulatoires, de l’expérience etc. et pas seulement l’assimilation de concepts de base. L’apprenant en ligne s’implique davantage du fait de l’utilisation des technologies ; il ne peut être seulement passif et réceptif.

Cette pédagogie s’appuie sur le travail en équipe qui prend de plus en plus de place dans l’entreprise et le monde professionnel en général ; le développement de l’organisation en équipes et le management par projet (management transversal) est une tendance actuelle dans tous les secteurs. La distinction entre les postes disparaît au profit de la notion d’équipe. D’après Peter F Drucker ["L’émergence de la nouvelle organisation » contribution au Knowledge Management, éditions d’organisation] : « dans une vingtaine d’années, les grandes entreprises auront pour la plupart moitié moins de niveaux hiérarchiques [...], le travail sera accompli par des spécialistes rassemblés en équipes ad hoc, transversales aux départements classiques. La coordination et le contrôle dépendront dans une large mesure de la volonté des salariés à s’autodiscipliner [...] Ceux-ci dirigeront et maîtriseront leur propre performance grâce à une information structurée, reçue de leurs collègues, de leurs clients et de leurs sièges » .
Cette évolution, liée au besoin qu’ont les grandes entreprises d’innover et d’entreprendre, est rendue possible grâce à l’informatique et aux réseaux qui favorisent le développement du travail en commun de collaborateurs distants.

Elle organise les apprentissages en communautés virtuelles : l’apprentissage en communautés virtuelles est un entraînement à ces méthodes de travail. On y apprend à mobiliser les ressources du groupe en vue de produire un résultat.

L’organisation en communauté permet la capitalisation des connaissances (capitaliser étant compris comme collecter et faire fructifier), l’utilisation des compétences diverses de chacun, la co-formation ; la distance nécessite une bonne organisation du travail. Vous pouvez télécharger dans les "documents utiles" un guide du travail collaboratif.

Mais, si l’on n’apprend jamais seul, on apprend pour soi et les étudiants sont à la fois évalués lors de leur participation au travail collaboratif et de manière individuelle.


Modalités pratiques

Evaluation

La participation aux échanges au sein de la communauté virtuelle (travail collaboratif, liste de diffusion, forums, etc.) est prise en compte dans l’évaluation et compte pour l’obtention des crédits.

Les UE sont évaluées en contrôle continu en ligne.

Tutorat et coaching

Certains étudiants sont accompagnés, au début de la formation, par des tuteurs. Le rôle des tuteurs n’est pas d’évaluer l’étudiant mais de le suivre individuellement, de lui fournir de l’aide, des conseils et de le rassurer par sa grande disponibilité.

Dans tous les autres cas, les communautés virtuelles d’apprentissages sont animées et accompagnées par les enseignants et par les assistants qui jouent un rôle d’animateurs et de médiateurs (de coach) pour le groupe.

Modalités d’organisation du travail en équipe

Chaque équipe ou communauté de travail s’organise au moyen de logiciels de travail collaboratif qui permettent la communication, l’organisation, la mutualisation, l’édition partagée.


Ces outils sont mis à disposition sur la plate-forme de formation à distance. Les étudiants sont aussi guidés et encouragés à utiliser différents outils et services en ligne disponibles sur Internet, afin de ne pas être seulement adaptés à un environnement de travail mais capables de s’adapter à tout environnement.





Reportage

La ministre de l'enseignement supérieur vient de présenter son plan pour accélérer l'utilisation des technologies numériques dans les universités françaises. Depuis 15 ans, l'Université de Limoges fait figure de pionnière dans ce domaine grâce à un campus virtuel d'enseignement via internet.

Lire l'article...

CvTIC dans la presse

L’Europe, la France et le Limousin sont très attentifs à l’économie numérique et à sa “réserve” d’emplois. L’Université de Limo- ges possède une importante offre “numérique” de formations qu’elle souhaite valoriser.

Lire l'article...

CvTIC à l'honneur

Un chapitre entier de l'ouvrage "TIC 2013 : les nouveaux temps réels" fait état des pratiques pédagogiques du Campus Virtuel TIC. Sur le thème "apprendre en continu, apprendre en temps réel", Philippe Leproux analyse l'impact du temps réel sur les méthodes d’apprentissage et explique comment le "temps réel industriel" permet d’imaginer de nouvelles façons d’aborder l’enseignement pratique des sciences et techniques.



Extrait : "La notion de temps réel est désormais associée à celle de frontières immatérielles, et il devient possible de se former à distance (par le biais de l’Internet) quelle que soit sa localisation géographique. Les étudiants, stagiaires ou autres apprenants peuvent se retrouver sur un espace en ligne appelé "campus virtuel", qui recrée les conditions de l’apprentissage en communauté. Sur un tel campus virtuel, la formation se colore d’une forte diversité, et ce à deux niveaux : diversité culturelle, les étudiants pouvant être basés n’importe où dans le monde, et diversité des profils professionnels (jeunes en poursuite d’études, salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants, etc.)."

En savoir plus...

Lumière sur...

Formation en ligne, e-learning

La formation ouverte et à distance, connue également sous l'anglicisme "e-learning", relègue les cours par correspondance à une histoire ancienne. L'interactivité, rendue possible par des plates-formes dynamiques, et la facilité de distribution grâce au réseau des réseaux permettent de proposer aujourd'hui une pédagogie active aussi bien adaptée aux étudiants en formation initiale qu'au public de formation continue. L'apprentissage des Technologies de l'Information et de la Communication en situation rend l'étudiant plus autonome et mieux préparé à son nouveau métier.

En savoir plus...